Le blog

Les actualités de la Maison Hybride

Couple qui calcul le retour sur investissement de sa future installation ma Maison Hybride

Ma Maison Hybride : comment évaluer son retour sur investissement ?

Économie d'énergie, Équipement
Portrait de Ronan, chef produit Résidentiel

| INTERVIEW |

Vous envisagez d’investir dans la rénovation énergétique de votre habitat avec Airwell ? Voilà une excellente nouvelle ! Ronan, notre Chef produits résidentiels, expert Ma Maison Hybride, vous explique comment ce type d’investissement peut changer la donne pour votre porte-monnaie… Et votre confort énergétique.

Bonjour Ronan, pouvez-vous nous expliquer en quoi la solution Ma Maison Hybride peut être avantageuse pour mon porte-monnaie ?

RONAN : Ma Maison Hybride par Airwell, c’est une solution globale qui va regrouper plusieurs produits performants d’Airwell et qui va concerner le chauffage et la climatisation (notamment via les pompes à chaleur) mais également la production d’énergie photovoltaïque. La vraie force de Ma Maison Hybride, c’est que tous ces produits vont fonctionner les uns avec les autres, ce qui rend cette solution vraiment intéressante. C’est un écosystème complet, à la différence de ce qui peut se faire ailleurs sur le marché, où on peut acheter un produit chez un concurrent A et un autre chez un concurrent B, mais qui vont fonctionner séparément, chacun de leur côté. Avec Ma Maison Hybride, vous achetez tous vos produits au même endroit, et vous savez qu’ils interagissent les uns avec les autres en toute simplicité. Ma Maison Hybride, c’est un système qui va non seulement réduire votre consommation, mais qui va aussi vous faciliter grandement la vie quand vous la piloterez via l’application AirHome !

Bref, c’est un véritable investissement à long terme, surtout quand on sait que les prix de l’énergie vont continuer à augmenter.

Pouvez-vous nous préciser comment calculer un retour sur investissement (ROI) en installant les produits Airwell ? Quels sont les critères/coûts à prendre en compte ?

RONAN : On peut facilement se faire une idée d’un retour sur investissement, dans un premier temps rien qu’en comparant les performances énergétiques d’un produit par rapport à un autre (c’est d’ailleurs tout l’intérêt des étiquettes énergétiques qu’on a vu apparaître un peu partout sur ce type de produits). Ça donne déjà une bonne idée des différences de performances par rapport à un produit déjà installé chez un client.

L’idéal est de pouvoir comparer d’égal à égal un produit A avec un produit B, en imaginant que les deux sont installés dans les mêmes conditions, dans la même maison avec les mêmes usages.

C’est donc très complexe à réaliser. Après, basiquement, si on prend une maison entièrement chauffée à l’électricité et qui bascule à la pompe à chaleur, on peut estimer une division de la facture énergétique par 2, voire 3. La technologie parle pour elle, dans ces cas-là. Mais encore une fois, tout dépend des usages : il ne faut pas par exemple sur-utiliser sa pompe à chaleur sous prétexte que l’on fait des économies : cela réduirait fortement l’impact de ces réductions.

On peut aussi tout à fait imaginer des formules qui permettraient d’avoir des résultats de ROI probants, mais comme je le disais, il faut comparer ce qui est comparable. Tout dépend de votre utilisation et de votre habitation. Les fiches produits et les étiquettes énergétiques sont cependant très fiables, et si on parle par exemple de pompe à chaleur air air, on va avoir des coefficients de performance (qu’on appelle COP) calculés à partir de données standards, et qui permettent d’affirmer assez facilement qu’avec des produits Airwell on va être sur 2 à 3 fois moins d’énergie consommée. Pareil en comparant avec des chauffes-eaux électriques. En partant du principe qu’une maison fonctionne uniquement à l’électrique, on peut affirmer que basculer sur une pompe à chaleur va diviser par 2 ou 3 la consommation sans problème.

Quels sont les autres critères à prendre en compte en termes de retour sur investissement ?

RONAN : Ça dépend de beaucoup de choses ! Il y a pas mal de facteurs à prendre en compte :

  • Vos revenus et les aides auxquelles vous avez droit. Des critères qui vont changer d’un foyer à l’autre, notamment en fonction de l’endroit où vous habitez en France. Cette partie purement financière joue évidemment un rôle : certains investissements sont moins douloureux sur le court terme pour les uns ou pour les autres.

  • La configuration de la maison : plus la maison est grande et complexe, plus elle est longue à chauffer par exemple, et suivant le produit dans lequel vous allez investir (certaines pompes à chaleur mettent plus de temps que d’autres à chauffer), les résultats des ROI seront différents.

  • Les usages : en réalité, en changeant de système de chauffage, il faut changer également l’usage que l’on peut avoir de nos appareils. C’est en connaissant ces derniers et en les utilisant bien qu’on va faire des économies d’énergie. Par exemple, la pompe à chaleur va chauffer l’air assez rapidement, le mieux est donc de l’allumer uniquement quand on est dans la pièce et de pas la laisser tourner toute la journée quand on n’est pas là. Mais avec la connectivité dont bénéficient les produits Airwell, notamment via l’appli AirHome, on peut tout à fait maîtriser nos habitudes, ce qui peut déjà faire énormément gagner en consommation d’énergie. Il faut apprendre à changer nos habitudes. On peut tout à fait baisser la température à 15 voire 16° durant notre absence et reprogrammer l’allumage 30 minutes avant de rentrer chez soi ! On aura dans tous les cas la température souhaitée. De la même manière, il est inutile de chauffer une pièce qu’on ne visite pas dans la journée. C’est en ayant ce genre de réflexion que l’on se met vraiment à économiser de l’énergie.

Quels sont les points de vigilance à avoir dans le calcul de ces ROI ?

RONAN : Le gros point de vigilance, c’est le coût de l’énergie. En ce moment, la France est relativement chanceuse de ce point de vue : les prix de l’énergie sont bloqués pour les particuliers. Mais il est tout à fait possible que, dans les années à venir, le prix augmente et que le coût de l’énergie calculé au départ de l’investissement change également. Le retour sur investissement sera peut-être plus long parce que le coût d’énergie n’est pas très élevé pour le moment, mais il est probable que d’ici 3 à 5 ans, l’électricité augmente et change tous les calculs.

Encore une fois, c’est l’usage qui va vraiment faire la différence et être réellement déterminant dans le retour sur investissement.

Autre point de vigilance : l’isolation. On peut installer les systèmes les plus performants du monde dans une maison, si celle-ci n’est pas ou mal isolée, tout le bénéfice d’avoir une pompe à chaleur ou un autre système performant sera perdu. L’isolation est donc la toute première chose à faire quand on démarre la rénovation énergétique de son logement. Plus votre maison sera isolée, moins vous allez consommer d’énergie, et plus les systèmes de Ma Maison Hybride seront performants et efficaces. On parlait tout à l’heure de variable de 2 à 3 juste en changeant la technologie ( radiateur électrique vers pompe à chaleur air air), mais en rajoutant une bonne isolation par-dessus, on peut aller jusqu’ à diviser par 4 ou 5 sa facture !
D’autant que de nos jours il existe des systèmes de financement comme Ma Prime Rénov qui permettent d’obtenir des aides pour la rénovation énergétique de sa maison, notamment pour son isolation ou pour le changement des systèmes de chauffage. Il y a de belles opérations à faire en cumulant isolation et changement de technologie de chauffage.

Le ROI calculé est-il fiable à 100%  ?

RONAN : Il faut être clair, aucun calcul de retour sur investissement n’est fiable à 100%. Il y a toujours des éléments extérieurs : on parlait tout à l’heure de climat et de confort, par exemple. Si on part de zéro, c’est sûr que le ROI sera intéressant. Mais encore une fois, c’est surtout l’usage qui fait la consommation. Tout dépend de la maison, de la famille qui l’habite, de ses comportements et de ses habitudes. La même maison, avec les mêmes installations, ne va pas consommer de la même manière d’un ménage à l’autre. Quoi qu’il arrive, il faut surtout faire appel à un réseau de professionnels formés à l’installation et au suivi de ces machines. Car oui, comme pour une chaudière classique, un entretien doit être fait tous les ans.  Typiquement, le réseau d’installateurs Ma Maison Hybride qualifié pourra évaluer votre ROI et vous donner des conseils de consommation. C’est tout l’intérêt de passer par Ma Maison Hybride : Airwell a des partenaires dans toute la France, qui forment sur ces produits et sur la manière de bien les installer, mais aussi de bien les maintenir.

On peut également, grâce à l’application AirHome, avoir un suivi de sa production photovoltaïque et vérifier s’il y a un problème sur la production d’un mois à l’autre, ou d’une semaine à l’autre. Ça peut tout à fait aider à gérer ses usages et donc à améliorer ses habitudes. Sans oublier que si un problème arrive sur un produit, la remontée de l’erreur va directement se faire via l’application. Il suffit par la suite de contacter son réparateur et expliquer le problème.

Pour découvrir plus en détail
Ma Maison Hybride

Maison connectée - Application Airhome accueil

Inscrivez-vous
à notre newsletter

Recevez nos astuces et nos conseils pour maîtriser vos dépenses en énergie.

*
Dans la même catégorie
Application, Économie d'énergie, Équipement

De nouvelles fonctionnalités sur l’application Airhome avec Netatmo

Économie d'énergie, Écologie, Équipement

La Révolution de la Rénovation Énergétique : les aides financières en 2024

Application qui règle la température de l'eau à 50°
Application, Équipement

La pompe à chaleur Wellea désormais disponible sur l’application AirHome